ANATOMIE CAPILLAIRE

Un phénomène unique dans le corps humain

bulbe-pileuxLa vie, du moins au sens écologique et biologique du terme est une histoire de communication cellulaire. Le cycle de vie et  de pousse du cheveu  le démontre indiscutablement. Le follicule pileux se développe dans le derme, dans une matrice à l’identique du processus qui se déroule dans l’embryon. Le follicule pileux est la partie invisible ayant élu domicile sous votre cuir chevelu à environ 4 millimètres de profondeur. C’est le lieu où se déploie votre cheveu.  Chaque cheveu est autonome.  Chacun de vos 100 000 ou 150 000 follicules pileux est indépendant de son voisin, totalement indépendant. Chaque cheveu mène sa propre vie suivant son propre choix d’action. Certains cheveux poussent, d’autres tombent, d’autres régressent ou se reposent. Pendant toute votre vie, ce seront ces mêmes processus embryonnaires qui se reproduiront pour assurer la continuité du cycle de croissance du cheveu.Vos cheveux sont vivants !

Ainsi de façon répétitive, en toute indépendance chaque follicule descend dans le derme, puis remonte, redescend, remonte et ainsi de suite… Pendant toute votre existence, ce sont ces mêmes processus embryonnaires qui se reproduiront pour assurer la continuité du cycle de croissance du cheveu. Votre chevelure est en constant renouvellement. Tout ceci est naturel, tout ceci fait partie de ce merveilleux processus de la création de la vie.

 

 

 

 

 

melanocytesResponsables de la couleur des cheveux, les mélanocytes sont de grandes cellules en forme d'étoiles. On les trouve principalement à la base du follicule pileux. C'est là qu'elles fabriquent la mélanine sous forme de pigments colorés. Ensuite, elles injectent ces pigments aux kératinocytes de la tige pilaire en formation. Ainsi, dès son origine, le cheveu acquiert sa couleur, une couleur faite pour durer tout le temps de la vie du cheveu, soit en moyenne 3 ans. Un cheveu ne contient pas plus de 1% de mélanine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

keratineLa kératine, composant essentiel du cheveu, est une protéine formée d’une chaîne d’acides aminés qui a la forme d’une corde torsadée. C’est cette structure de la kératine qui explique la remarquable élasticité des cheveux. Protéine constituée par la combinaison de 18 acides aminés, parmi lesquels  la cystéine, riche en soufre, qui joue un rôle important dans la cohésion du cheveu.  Elle est produite par les kératinocytes qui sont des cellules situées au fond du bulbe pilaire, elles se multiplient et se différencient.

Certaines se répartissent à la périphérie du follicule pileux pour former les gaines épithéliales externes et internes. D’autres forment la tige pilaire.  Ces cellules se chargent de fibres de kératine, dès qu'elles sont remplies de kératine, les kératinocytes meurent. Le cheveu est définitivement constitué : au cours de sa vie, il ne recevra plus aucun apport des tissus qui l'ont créé.

Dans le corps du cheveu, le cortex, la kératine est organisée en protofibrilles, composées de 4 chaînes de kératine. La cohésion de cet ensemble est assurée par des liaisons, ou ponts, entre les atomes des différentes chaînes. Ces liaisons sont plus ou moins résistantes on distingue ainsi des liaisons faibles comme les liaisons hydrogènes ou salines et les ponts de soufre ou disulfures, plus solides. C'est en agissant sur ces liaisons que l’on peut modifier la forme du cheveu.

 

 

 

 

sebumPour conserver une belle apparence et assurer sa résistance, le cheveu a besoin de lipides, ils sont apportés par les glandes sébacées. Cela donne au cheveu une certaine imperméabilité et assure la cohésion des cellules de la fibre capillaire. Ce sont les glandes sébacées, annexées au follicule pileux qui fournissent le sébum.

Ce mélange de triglycérides, de cires et de squalène forme un film à la surface de la peau et lubrifie le cheveu, préservant ainsi sa souplesse et sa brillance. Placé sous dépendance hormonale, le sébum peut être produit en trop grande quantité : le cheveu devient alors gras et s'alourdit. A l'opposé, si la sécrétion est trop faible, le cheveu s'abîme, se dessèche et se ternit. L’eau et le sang représentent normalement 12 à 15% de la composition du cheveu alors que son bulbe baigne à 90% en une substance liquide. D’autres éléments sont présents en quantité réduite. Certains engendrés par le milieu ambiant, telle une éponge le cheveu peut se charger d’eau, de vapeur d’eau et, par le fait même recevoir des sels minéraux. Il est en effet perméable. L'un des effets bien connus de cette propriété est la difficulté de se coiffer quand le temps est humide. D’autres éléments sont issus directement de notre propre organisme, car la racine de nos cheveux est en lien direct avec nos vaisseaux sanguins. Dès sa naissance le cheveu reçoit des substances présentes dans notre sang.

 

 

 

 

 

C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE, LE CHEVEU FOURNIT DE NOMBREUSES INFORMATIONS SUR LE SUJET QUI LE PORTE... VOUS-MEME !